Théâtre de Forains.



Douzième Parution
Théâtre de Forains.
Numéro 12. Le Havre, le 31 Mai 2013.
Réalisation: E.A & C.L.M
Dessins et Photos: C.L.M

Editorial: E.A, "Dans chacun de nous dort un clown", extrait de sa prochaine publication, premier partage, Ruedesrumeurs.

Dans ce numéro ( Le Clown et le Chapiteau, deux dessins réalisés et photographiés par C.L.M, Editorial: extrait de la prochaine publication de E.A, "Dans chacun de nous dort un clown", premier partage, ruedesrumeurs en collaboration avec l'auteur, le 29 mai 2013, et "Sous nos parapluies" de E.A pour Ruedesrumeurs).



© Dessin & Photo, C.L.M

Editorial: Dans chacun de nous dort un Clown.


Chacun de nous porte bien un masque ? Le clown lui en supporte tellement qu’il déclenche nos glandes lacrymales en faisant d’un ballon une girafe, un petit bonhomme... Il rigole de sa douce bêtise pour satisfaire nos désirs. Serviable pas comme lui. Qui oserait refuser un sourire heureux à un enfant ? Il y en a. Mais pas un clown, même triste. Dans l’éloquence de la bêtise, nous avons un roi ou une reine qui trône au plus profond de nos intérieurs. On ne demande pas grand-chose à un clown : Fais nous rires, monsieur le gentil.  Nous sommes de grands enfants qui rêvent d’un beau futur plein de ces éclats émerveillés de tendres sourires qu’on accroche au mur comme des trophées même à  quatre-vingt dix-neuf ans. Alors, le rire ça nous connaît. Un clown ne se voit pas dans un miroir. Il y voit un homme qui fait le clown. Grâce à quoi ? A son intelligence, fébrile à des moments comme toute intelligence, et sa grandeur étouffée dans l’effroyable voyage. Avant de déclencher un rire, il y a du travail. Le clown, lui, sourit de nos rires. Monsieur est un génie encastré dans un costume de rigolo.  Un clown est comme un enfant, il sourit pour cacher ses peurs. Si papa ou maman sourit, c’est qu’il y a une raison. Mes amours, je les connais moi.
Un clown qui chante :
Petit matelot
Patatipatata
Petit matelot
N’a que faire
Un chemin mène forcément au bout d’un chemin. Pas de philosophie sans le rire  ou même plus tendrement  le sourire. Les hommes sont des anges qui ne portent leurs ailes que dans le rêve. Vous voyez alors, un  clown reste un clown.  Un homme en clown, n’en parlons pas. Il ne peut même pas voler. Si un clown nous fait rire, alors pourquoi en avoir peur ? Un clown nous économise nos peurs et maladresses. Un clown est un semeur de bonheur. Un clown fait des bêtises pour une bonne cause. « Le Rire ». Si la pluie venait à gâcher le bal d’un clown maintenant, les sourires devraient passer un peu plus de temps encore au soleil. Une journée sans un rire se compare à une journée perdue ici-bas. Vous le saviez déjà ! Le clown a jeté dans le vent son miroir pour aller visiter la ville. Il est parti sous cette pluie diluvienne, il avait l’air de vouloir enlever ce second masque.

 Maquillage au vent,  tempêtes et marrées, se disant, le clown s'en va, il doit retrouver son hôte. Le propre d’un clown est de faire rire enfants et grands.  Et notre propre à nous, c’est quoi déjà ?  Rigolons un peu.

© Tous Droits Réservés. E.A, Extrait de sa prochaine publication, premier partage, Ruedesrumeurs. (Le 29 mai 2013, Le Havre.)


  ©  Dessin et Photo, C.L.M
Sous nos Parapluies.

Sous des parapluies
Maintenant que nous cachons
Nos tours
Il n’y a que la pluie  pour  amener
Nos rires dans de tel refuge.

Il y a des fois où nos meilleurs tours
De passe-passe
Ne passent pas
Nous veillons les goûtes de rires écartelées
Comme l’envol de ces pigeons que
La marche des touristes dans la ville pousse au vol
Dans l’errance d’un visage sur terre ou dans un ciel
Un faiseur de rires
Ce rajeunisseur têtu vieillira comme
Tous les autres.

Même les rires ont un début
Une fin
Tout dépend de l'année à laquelle nous  appartenons,
De quelle bouche nous parlons.

Monsieur le clown est devenu chanteur de saison
Il siffle ces mots comme une chanson pour chasser la pluie :

« La farce ».

Patatipatata, petit matelot vole, vole
Dans une mer qui porte les nuages
Comme une première portée
Le fond d’un miroir  n’a pas d’envers»
Petit matelot nage, nage
Dans une mer fiévreuuuuuse.

E.A, pour:

Ruedesrumeurs.


Restez avec nous ou revenez nous voir quand vous le souhaitez.


Retrouvez-nous sur Facebook/Rue des rumeurs.


© E.A (ewabongolo) & C.L.M/Ruedesrumeurs Mai 2013.


Posts les plus consultés de ce blog

à la gloire de mon père...

L'Anathème

RUMEURS D'AILLEURS ( rencontre avec PALTO VANYAN, Septième parution).