POUR UN VERRE AVEC L'EMPEREUR!



Trente deuxième parution
"Pour un verre avec l'Empereur".
No: 32, Août 2015, Le Havre/France.
Photo et Dessin: C.L.M
Editorial: Pour un verre avec l'Empereur, E.A.
Réalisation: C.L.M & E.A

 

© Photo et Dessin: C.L.M
 
Dans ce numéro: © Photo et Dessin: C.L.M/Editorial: Pour un verre avec l'Empereur, suivi de quelques intentions de E.A.
    

Pour un verre avec l'Empereur.




S'il était là, que penserait-il de nous? Que dirait-il de notre attitude probatoire à toujours tout remettre à demain? S'il se trouvait parmi nous, que ferait-il pour nous amener à rêver autrement? Ce rêve pour lequel il s'est vêtu de sang. Puis, garderait-il encore nos côtes et nos rivages à la verticale avant d'affronter ces hommes en provenance de l'autre rive?


Je ne crois pas pouvoir refaire le monde. Il est en pleine gestation.


Les forts racontent souvent l'histoire des hommes: créateurs et chasseurs de faux dieux. Dans notre cas, mon Empereur, et ce depuis ton départ, quelques larves sont devenues des femmes et des hommes dissimulés parmi nous, s'obstinant à rire de nos bêtises.


Mon Empereur, notre ville mère circule maintenant à sens unique; elle trépigne mollement dans la mémoire du fameux pont où, dit-on, ta dépouille a eu naissance. Mon Empereur, notre Histoire nous lie à jamais.
 

 
" On ne prie pas son Héros. On l'évoque dans l'espérance et on le garde avec soi, pour toute la vie. C'est une de nos plus profondes convictions".

 
Nous ne devons surtout pas vouvoyer notre Héros; nous devons le tutoyer comme nous ferions pour notre père. L'amour et la reconnaissance ne sont pas sentiments qu'on peut contenter d'une seule prière.

Nous reconnaissons notre Héros, seulement au moment où nous ressentons lentement au fond de nous, cette douce ascension de l'espérance. Mon Empereur, levons nos verres à la santé de notre terre. Levons nos verres à la santé de la nuit nébuleuse ayant précédé notre liberté.

Mon Empereur, tu nous as appris, par ton courage, que peu importe la profondeur de la liberté, elle mérite d'être vécue. Je te dois tout, absolument tout. Tu as brisé les chaînes, avec tes camarades, afin que nous puissions nous reconnaître et nous embrasser. Levons nos verres à ta loyauté même dans la mort.

***
 
quelques intentions:
 
 
"l'union fait la force n'est plus une devise, mais du sang qui coule le long de tes rues assassines".
***
"...à fleur de l'âge, jeune fille
fleur de rage, fleur d'orage à fleur de l'âge, ta tombe n'aura pas d'épitaphe, si tes enfants continuent de dépérir".
***
"...le capitaine regarde sa boussole
Empereur! le temps sent amèrement"...
 
 ***
 
"Empereur! Tu es mort, emportant avec toi la bravoure de tout un peuple. Au nom de notre amour, je t'exhume pour faire mentir l'Histoire".
 
***




 
 
 
 
 
© Tous droits réservés, ruedesrumeurs/C.L.M & E.A/Le Havre/France. 
 

Posts les plus consultés de ce blog

à la gloire de mon père...

L'Anathème

RUMEURS D'AILLEURS ( rencontre avec PALTO VANYAN, Septième parution).